Les grosses têtes (1994)

Avec cette série des « grosses têtes », il s’agissait de sortir enfin de ce petit format qui cantonnait ma collection des « petites gueule » dans une dimension qui restait du registre de l’anecdote. Je voulais absolument me confronter à des masses plus imposantes de terre. Je fus satisfait de ces quelques essais, mais très vite, le volume de terre à manipuler m’est apparu comme un obstacle majeur face  à la spontanéité de l’acte créateur…