Les compagnons de route (1995)

Les compagnons de route apparaissent comme la suite logique des petites gueules d’amour. L’accent principal est toujours mis sur le caractère du personnage. Un corps, des bras et des jambes ont été rajoutés, mais ils ne sont là que pour poser une attitude générale.

C’est une vision désabusée de l’existence. Qu’ils soient seuls ou en couple, ces êtres humains semblent dépassés par ce qui leur arrive…