Sculptures figuratives

Ces différentes sculptures figuratives ont été créées entre 1982 et 1996 . Elles commencent par une série de visages où l’accent est mis sur le caractères des individus. Le mode d’expression est critique, et frôle souvent la caricature. L’influence des parlementaires de Daumier est patente, et toutes ces séries ne sont que des recherches successives pour arriver à se libérer de cette paternité revendiquée. Des tentatives seront faites pour changer de format (Tableaux masculins et Grosses têtes), ou en rajoutant un corps, plus ou moins bien défini (Les compagnons de route).  La série des « Hommes et des Machines » viendra clore cette première période. L’introduction d’un contexte, avec des machines réalisées avec de la récupération, sera une étape décisive dans l’évolution du sculpteur, et lui permettra de glisser des sculptures figuratives aux sculptures singulières.

Toutes ces sculptures figuratives ont été réalisées au départ avec un modelage de terre glaise. Le résultat final a été laissé sous forme de terres cuites brutes ou parfois émaillées. Certaines pièces ont été traitées par la technique japonaise du raku. D’autres enfin ont été tirées en bronze.

L’agrandissement de certaines photos de ces sculptures permet de connaître non seulement le titre, mais aussi l’année de production, la matière, les dimensions de la pièce, son prix et son éventuelle disponibilité.

 

 

Michel Simon

Michel Simon

Les petites gueules d’amour

Thanatos

Tableaux masculins

Les grosses têtes

Les compagnons de la route

Des hommes et des machines

Murales et Boîtes à rêves